Contact

Liens

Mathilde Syre

réalisatrice

__________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Champ de luttes, semeurs d'utopies

un nouveau documentaire autour de l'agriculture paysanne

Ils sont paysans. Pendant un an, j’ai suivi leurs gestes quotidiens, leurs réussites et leurs doutes.

Autonomie, initiatives collectives, réappropriation du foncier, accès aux semences… Au delà de la préservation de l’environnement, ils s’engagent chaque jour pour une agriculture « vivable », paysanne, et une autre manière de faire société… Et si le changement venait des champs ?

Avec ce film, je veux:

Pour finaliser le film, nous avons besoin de vous !

Pour accéder au financement participatif, c'est ICI, vous pouvez aussi envoyer vos dons (en notant bien vos coordonnées) à Association Achromat - 3320 route du col - 73400 Ugine.

En savoir plus sur les fermes...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La première fois que j'ai entendu parler de Pascal, c'était il y a 7 ans. On m'avait dit qu'il y avait un maraicher au Pays du Mont Blanc qui faisait ses propres semences et produisait 20 tonnes de légumes à 2 sur 1 hectare, sans mécanisation.

Et puis l'année dernière, je le retrouve dans un projet de ferme associative. L'idée est qu'une association soutenue par la société civile locale, les collectivités publiques et les acteurs privés devienne propriétaire de la ferme. C'était une évidence que Pascal serait un des personnages du film.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le jardin de Cyrille en Isère est magnifique, alternant allées d’arbres, planches de légumes, enclos pour des poules ou les ânes. Ici la conscience du collectif est forte. Une dizaine de fermes participent à un réseau d’entraide paysanne. Chaque semaine, ils se retrouvent tous sur une des fermes pour un chantier collectif. Cela me donne l'impression d'un petit paradis, pourtant Cyrille ne cache pas les difficultés imposées par ses choix: équilibre économique, temps de travail...

 

Issue d'une famille de paysans dans le Beaufortain, Pierre a des idées qui bousculent le monde agricole dominant: il est pour les petites fermes, nombreuses, avec plus de paysans, ils ont d'ailleurs 35 laitières pour 3,5 associés. Il est contre la propriété de la terre qui devrait être un bien commun. Il remet même en question la présence des vaches, trop nombreuses pour que ce soit viable pour la terre et pour les hommes.

 

Manon et Charles ont 25 ans, une jeunesse pleine de convictions. Attachés à la montagne, ils ont choisi d’élever une dizaine de vaches Hérens et une quinzaine de chèvres sous mention Nature et Progrès. Ils transforment eux même le lait pour la vente directe. Pourtant les difficultés d’installation et d’accès au foncier mettent parfois à mal leur énergie débordante.

 

___________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Actualités

Documentaires

Films de commande

Stages et ateliers